Blog

02 Nov / En 3D, bio ou digitale : la mort se porte bien

La mort d’un être aimé sera toujours un sujet sensible. Pour autant, cet évènement incontournable de la vie n’échappe pas aux codes du merchandising, à la tendance environnementale ni aux infinies possibilités offertes par le numérique.

Le développement de nouveaux services et les « innovations » récemment lancées nous ont inspiré ce petit tour d’horizon non exhaustif. Et avec un CA de 2,3 milliards d’euros (source INSEE 2013), nul doute que les industriels du secteurs sauront encore nous surprendre, nous qui serons forcément clients un jour ou l’autre (le plus tard possible quand même !).

Funérailles connectées ou 3D
Cercueil_connecte_2

Aujourd’hui, vous avez le choix entre un cercueil en gros entre un cercueil en bois ou en contreplaqué (et même en carton personnalisable, oui oui, imaginez votre photo de vacances préférée imprimée sur votre cercueil…tout est affaire de goût, on vous a épargné le visuel !).

Demain, l’enterrement prendra peut-être un virage numérique avec le cercueil connecté imaginé par une entreprise funéraire britannique. Celui-ci disposera d’un écran LED pour voir défiler les meilleurs souvenirs du défunt, de hauts-parleurs  et sera connecté aux réseaux sociaux pour diffuser les messages laissés à l’intention dudit « déconnecté » !

urneEt si vous préférez un plus petit contenant, la société américaine Cremation Solutions vous propose de créer en 3D une urne réaliste à l’image du défunt. Fabriquée grâce à un logiciel de reconnaissance faciale à partir de photos, l’urne (creuse bien sûr pour pouvoir recueillir les cendres) pourra se voir ajouter en option, une perruque pour lui apporter plus de réalisme. Comptez de 600 à 2600$ pour avoir le plaisir de dire encore bonjour à votre belle-mère tous les matins !

 

Vivez bio, mourrez bio et transformez-vous en arbre !

urne_biosVous rêvez d’un véritable retour aux sources de cette nature qui vous est si chère ? Ce produit est fait pour vous ! Alternative au cercueil, cette urne entièrement conçue en matériaux biodégradables accueillera d’abord les cendres du défunt. Bonus : vous pouvez y insérer une graine qui, une fois l’ensemble planté, pourra donner un arbre. Une chose est sûre, vous n’aurez jamais été aussi « vert ».

Quoi qu’il arrive, restez connecté !

Capture d’écran 2015-10-29 à 23.26.10Avec plus d’1,5 milliards de comptes Facebook dans le monde, et des dizaines de réseaux sociaux, nous sommes plus que jamais connectés. Et la vie numérique n’est pas seulement réservée aux vivants. Elysway, le Facebook des morts, est un réseau social créé en 2014 disponible aujourd’hui en 5 langues. Véritable lieu de mémoire numérique, il dispose d’un bouton « je compatis » à la place du like commun. Et le site permet même de générer et d’imprimer un QR code pouvant être déposé sur la tombe du défunt et qui renvoie directement vers son profil. Magique !

Facebook propose un nouveau dispositif spécifique au décès également. Depuis 2009, on pouvait déjà transformer le profil d’un disparu en «mémorial numérique», une fois rempli un formulaire signalant son décès. Il est maintenant possible de transformer le compte en page de commémoration avec la mention « En souvenir de ». Pour pouvoir bénéficier de cette option, il suffit de désigner au préalable un « légataire » qui s’occupera du mur posthume, sans pour autant accéder à tout le contenu du défunt.

Toujours sur la toile, il existe déjà depuis quelques temps de véritables cimetières virtuels comme jardindusouvenir.fr ou celesteo.com. Les proches peuvent déposer des fleurs, des bougies ou autres offrandes sur la pierre tombale virtuelle du défunt pour s’y recueillir, et tout ça gratuitement. Et sans bouger de son canapé.

Et si vous connaissez un service de pompes funèbres qui vous a déçu ou qu’au contraire la sympathie des personnes qui y travaillent vous a touchée, rendez-vous sur Simplifia.fr. Vous pouvez y laisser des avis de la même manière que sur Tripadvisor !

Par Marion Dolisy
Marion a créé l'agence de communication Planète en 2010 à Lyon. Elle gère les projets digitaux et print avec une équipe de graphistes, webdesigners développeurs et community managers. Réactive et créative, elle partage avec vous sur ce blog ses connaissances et astuces autour les sujets de la communication, vous fournit des articles pour vous aider à mieux comprendre l'univers de la communication. A suivre sur Instagram @MarionDol et @AgencePlanete.
in Actu, Décryptage

Poster un commentaire